Les histoires d’amour dans le cinéma de Scorsese

Martin Scorsese LOVE STORIES in his movies SUPERCUT from Adrien Iffrig (Dizasky) on Vimeo.

On en parle ici:

Rockyrama

Publicités

« A VIRTUAL SLEEP » – Mind Machine Movie Mashup

 

 

L’idée m’est venue, comme un fait exprès, d’un rêve, où je me vois vêtu d’un casque façon Total Recall de Paul Verhoeven. Une vidéo qui m’a pris environ deux jours à monter, ajouter à cela un petit travail de recherche. Le plus dur à été de trouver une connexion entre les films  (15 en tout) qui autre leurs appartenances à un même genre (fantastique en l’occurrence), n’ont pas été réalisés à la même époque. La musique quand à elle, est tirée du long métrage du studio Pixar, Inside Out.

La construction est simple: Des personnages interagissent avec un casque, conducteur de leur esprit vers la Machine. Ils rentrent alors dans une phase de sommeil où leurs rêves et pensées viennent s’entremêler. Les choses tournent vite mal et le rythme devient plus oppressant au fur que nos héros émettent des visions inquiétantes, la Machine exerçant une sorte de torture mentale sur eux. Pour finir les sujets, toujours en sommeil paradoxal détruisent de l’intérieur les rouages qui les corrompent pour finalement se réveiller comme après un mauvais rêve.

GOOD OLD JACK

En m’approchant de la fin de As Good As It Gets (Pour Le Pire Et Le Meilleur en français), dans une scène où Jack Nicholson boit une bouteille d’Evian tout en plébiscitant l’oreille d’un barman , je n’ai pas pu m’empêcher de faire le raccord avec Shining et sa scène culte du bar, avec son jeu halluciné dont les mimiques et dialogues m’ont toujours fait rire malgré son ton des plus dérangeant.

Après vision donc , je me suis attelé sur sa filmographie et là à débuter un travail de recherche dans le but de voir si ce passe-temps de buveur n’était pas plus répandu que ça. Je ne pensais trouver que quatre, cinq films mais ce sont dix-sept oeuvres trouvées avec notre ami brandissant verre et bouteille, s’affichant saoul ou tout simplement causant boisson …

La musique, elle, m’est apparue miraculeusement alors que pour la 7ème fois de la semaine j’ouvris une plateforme musical en ligne. Ce soir là rien de nouveau sauf une playlist que je remarquai pour la toute première fois. Son contenu ? Un titre: Overture des Who tiré de l’album Tommy (les plus aguerries noteront que Jack Nicholson joua égalemment dans la comédie musical éponyme).

En résulte cette vidéo hommage entre froide mélancolie et ivresse folle, qui donnera l’envie à certains de s’en descendre un ou aura pour effet d’affliger une petite gueule-de-bois à d’autres.

GOOD OLD JACK – Alcoholized Nicholson Supercut from Adrien Iffrig (Dizasky) on Vimeo.

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑