UN, DEUX, TROIS … NOUS IRONS AU BOIS

UN MOMENT DE CALME

Le Bois de Boulogne, dit Bois de « Boubou » pour les passants réguliers de cet étrange foret, est ternie d’une réputation assez houleuse et pas franchement démérité, où apercevoir un homme entrer dans un mini-van avec tissu rouge accroché coté rétroviseur est aussi courant que de croiser une famille promener leurs enfants. Mais une fois quitté l’ardeur de l’asphalte pour le craquement des branches et des feuilles mortes, on ressent alors une grande sérénité. Les arbres dominants le ciel ne laissant pénétrer que de très fins rayons de soleil et le silence qui y règne rendent le moindre signe d’activité animale visible et audible.

Tantôt dérangeante, tantôt étouffante, le bois n’en demeure pas moins intéressant sur certains aspects (pour peu qu’on s’y aventure de préférence en journée) et si vous savez où regarder, vous trouverez toujours matière à vous émerveiller.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :